Astuces de grand-mère pour éviter le burnout

burnout

Publié le : 24 août 202010 mins de lecture

Pour éviter le burnout, plusieurs alternatives sont à votre disposition. Cependant, afin d’éviter les recours aux médicaments et aux produits chimiques qui peuvent souvent engendrer des conséquences négatives dans l’organisme ou d’autre effet néfaste sur la santé, il convient de s’orienter vers les astuces de grand-mère.

Le burnout : qu’est-ce que c’est ?

En général, le burn out ou également appelé épuisement professionnel est un état dans lequel un prestataire ressent de la fatigue intense. Il s’agit d’une sorte de maladie professionnelle qui a tendance à se manifester après des mois ou des années de stress et de surmenage. L’épuisement professionnel ne choisit pas et peut toucher tout type de travailleur. Il peut effectivement frapper tout autant les chefs d’entreprises que les ouvriers, que ce soit des hommes ou femmes. D’ailleurs, c’est pour cette raison qu’elle est considérée comme la deuxième affection liée au travail. D’après les statistiques de la Santé publique France, plus de 8 % des travailleurs sont atteints du burnout et environ trois septièmes des salariés sont touchés par d’intenses stress chroniques. Cependant, il est à noter que le burnout n’est pas considéré comme une maladie mentale. Il s’agit d’un ensemble de manifestations et de syndromes engendrer par une mauvaise habitude au travail. Pour avoir plus d’informations, cliquez ici.

Le burnout : quelles sont ses manifestations ?

Comme tout type de maladie, l’épuisement professionnel possède également des symptômes précis avec lesquelles les personnes atteintes pourront facilement le détecter. Son principal signe est la fatigue intense qu’elle provoque. Cela est dû au fait qu’à force de travailler sans cesse, le cerveau consomme trop d’énergie et tout le corps se fatigue fréquemment. L’autre symptome burn out est l’insomnie. Certes, en provoquant un désordre dans le cerveau, il crée des troubles du sommeil et empêche la personne concernée de dormir correctement. D’autre part, il est à savoir que cette maladie n’agit pas uniquement sur le cerveau. Il peut également engendrer des maux considérables dans l’organisme. Elle peut par exemple se manifester par des maux de dos, par des maux de tête ou par des douleurs musculaires. Bien évidemment, en raison du stress, les muscles restent souvent très tendus et empêchent ainsi le corps de se clamer et de se reposer. Sachez que l’épuisement professionnel engendre également des troubles de l’alimentation. Il réduit peu à peu l’appétit de la personne atteinte et prive son corps des apports énergétiques essentiels à son bon fonctionnement. C’est pourquoi les personnes qui en souffrent sont souvent très maigres et très faibles. En outre, le stress provoqué par le burnout peut également entraîner des problèmes d’intestins et d’estomac. Il peut ainsi être une source d’indigestion en entravant le processus d’assimilation des aliments.

Autres symptômes de l’épuisement professionnel

La vulnérabilité aux maladies est également un symptôme de l’épuisement professionnel. En effet, en plus de puiser l’énergie, le stress limite l’entrée des protéines dans l’organisme et affaiblit ainsi les anticorps. À cet effet, la personne atteinte par l’épuisement professionnel est plus sensible aux maladies et risque de développer une maladie grave en cas de contact avec des agents pathogènes. Il est également à savoir que l’épuisement professionnel peut provoquer des problèmes de cœur comme la palpitation cardiaque ou élévation brusque de la pression artérielle. Par conséquent, il est très dangereux surtout pour les personnes qui ont déjà des problèmes de cœur. Sur le plan psychique, le burnout peut également se présenter par l’éreintement et le sentiment d’être à bout de forces. La surcharge qui se produit dans le cerveau créé de la fatigue et de l’exténuation, ce qui peut conduire à un syndrome d’épuisement chronique. Il est recommandé de s’adresser à un spécialiste en la matière ou à votre médecin traitant si vous présentez au moins deux de ces symptômes.

Quelles sont les conséquences possibles du burnout ?

Les conséquences du burnout sont multiples et peuvent être néfastes surtout lorsqu’elles ne sont pas traitées à temps. En effet, d’après les études menées par les spécialistes, les travailleurs atteints par cette maladie sont très sensibles mentalement et peuvent être très souvent dépressifs et stressés. D’autres souffrent de troubles anxieux et ont dans la majorité du temps des problèmes avec les drogues. Par ailleurs, l’anxiété causée par l’épuisement peut entraîner des pensées suicidaires et peut conduire les victimes à mettre fin à leur vie. Il est également à savoir que le stress chronique provoqué par l’épuisement professionnel engendre également de multiples troubles sur le plan physiologique du patient. Le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires et l’obésité sont par exemple des maladies très fréquentes sur les personnes atteintes d’intense pression psychologique. L’épuisement professionnel peut aussi provoquer des impacts considérables sur la vie professionnelle de la personne atteinte. Il prive cette dernière d’utiliser toutes ses facultés et diminuant ainsi sa productivité et son rendement au sein de son entreprise. Par ailleurs, les prix des médicaments prescrits par les médecins peuvent engendrer des problèmes financiers pour les victimes de cette maladie. La plupart des médicaments prescrits sont assez onéreux, mais sont essentiels pour retrouver un calme et une quiétude au travail.

Le burnout : quelles astuces de grand-mère pour l’éviter ?

Puisque le burnout affecte le mental, il faudra de ce fait des solutions qui pourront apaiser l’esprit. Dans un premier temps, la prise de pause au travail est primordiale pour éviter l’épuisement professionnel. En effet, le corps et l’esprit humain ne sont pas des machines qui peuvent travailler des heures et des heures sans cesse. Mieux vaut alors le faire reposer régulièrement surtout lorsque vous commencez à présenter un signe de fatigue ou lorsque vous n’arrivez plus à capter ou à penser correctement. Peu importe votre travail ou votre emploi du temps, prenez des petites pauses tout au long de la journée pour ne pas trop bousculer votre corps et votre cerveau. Il est fortement recommandé de sortir plus souvent de votre bureau et de respirer de l’air frais pour bien oxygéner le cerveau. En outre, si vous n’habitez pas très loin de votre lieu de travail, il est plus judicieux de marcher ou d’aller à vélo. Cependant, si vous êtes obligé en moto ou en voiture, stationnez-vous pas loin de votre lieu de travail et terminez le reste du trajet en marchant. D’autre part, manger sainement est également un meilleur moyen de prévenir le burnout. Bien entendu, que ce soit pour l’esprit ou pour l’organisme, consommer des aliments sains aura des effets bénéfiques pour leur bon fonctionnement. Songez dans ce cas à consommer beaucoup de légumes, de fruits et de produits laitiers par jour. En revanche, il est fortement interdit de manger des produits transformés surtout lorsque vous présentez déjà l’un de ces symptômes. La pratique de sport est également très recommandée pour prévenir efficacement le burnout. Certes, les activités physiques aident le corps et l’esprit à mieux fonctionner et se préparer aux éventuels troubles comme le burnout. Ces derniers permettront de booster et de renforcer les systèmes immunitaires pour prévenir les éventuelles maladies. D’ailleurs, si vous êtes dépressif ou vous vous sentez très vulnérable au burnout, faire du sport vous aidera à évacuer l’énergie stockée dans votre organisme et apaisera votre esprit. Il est d’ailleurs conseillé de faire des étirements par jour pour diminuer les éventuels risques de l’épuisement professionnel. Vous pouvez par exemple pratiquer le yoga ou la méditation, ce sont des solutions idéales pour se libérer des stress.

Plan du site